God save the Queen – 2 ans à Cambridge

Nombreux sont les gens, aussi bien français qu’anglais, qui m’ont souvent demandé pourquoi ? Pourquoi j’ai quitté Toulon, le sud de la France, le soleil et la mer pour aller m’installer en Angleterre. Le pays des rosbeefs, là où il fait froid et où il pleut tous les jours. Je dois vous avouer que c’est dur de répondre à ce genre de question, il n’y a pas vraiment de réponse à vrai dire. C’est comme ça, bien que je sois chanceuse d’habiter là où beaucoup passent leur vacances, le soleil ne fait pas tout !

Pour être totalement honnête, je n’ai pas vraiment choisi de partir à Cambridge mais je ne pensais tout de même pas y rester aussi longtemps quand j’ai quitté la France. La première fois que j’y suis allée c’était dans le cadre de mes études. Les débuts étaient assez difficiles. Partir pour la première fois pour s’installer dans un pays étranger, devoir travailler, essayer de se débrouiller tant bien que mal en anglais et le tout bien évidemment, seule. J’étais partie pour 3 mois à Cambridge mais au final j’y suis restée plus de deux ans et je ne regrette pas ce choix.

Cambridge, la ville

Cambridge est une petite ville située au nord est de Londres, à moins d’une heure de train de la capitale. Cambridge est occupé depuis l’Age de Bronze mais est devenue la ville qu’on connait aujourd’hui au XIII° siècle. Les rumeurs disent qu’à la suite de désaccords les étudiants d’Oxford se seraient installés à Cambridge pour y créer leur propre université. A la suite de quoi le Collège Peterhouse a donc été fondé en 1284 et se fut les débuts de l’Université de Cambridge. Au cours des années 30 autres collèges ont été fondés et l’Université de Cambridge est devenue une des meilleures universités au monde. Le collège le plus connu est King’s College à cause de son église imposante. Les rivalités entre ces deux villes datent donc de cette époque et se perpétuent encore et toujours notamment lors des célèbres courses d’aviron sur la Thamise.

Cambridge reste une petite ville mais les activités ne manquent pas. Avec près de 130 000 habitants la ville cosmopolite a de quoi en séduire le plus grand nombre. Visiter les 31 collèges de l’université, faire de la barque sur la rivière Cam, boire un verre dans le célèbre pub The Eagle, pique-niquer au Jésus Green, se balader dans le Jardin Botanique, prendre une photo du sommet de Great St Mary’s ou encore faire du shopping à la Grande Arcade… Cambridge ne manque pas d’activités et d’opportunités pour passer du bon temps.

Cambridge, s’y installer

Le Royaume-Uni a beau être notre voisin, les démarches pour pouvoir s’y installer et y travailler ne sont pas simples.

Travailler ? Afin de pouvoir travailler il faire une demande de « National Insurance Number ». Ce numéro vous permet d’être reconnu officiellement en tant que travailleur anglais et de pouvoir travailler légalement en Angleterre. A savoir qu’il faut compter plusieurs semaines pour l’avoir. Il faut d’abord avoir un entretient téléphonique lors duquel ils vous demandent tous les renseignements vous concernant, ils vous donnent ensuite un rendez-vous avec un conseiller. Et c’est à l’issue de ce rendez-vous que vous saurez si vous êtes bon pour devenir travailleur anglais.

Se loger ? Le point un peu négatif de la ville, le prix du logement. A titre d’information, Cambridge et Londres sont les deux villes les plus chers de l’Angleterre. Les tarifs peuvent monter très haut en fonction de la zone où vous souhaitez habiter. Les appartements privés sont relativement rare et plutôt cher. Si vous êtes seul à partir pensez à la colocation ou la location d’une chambre chez un habitant. Ce seront les options les moins chers. Juste pour vous donner une idée, pour une colocation ou une chambre chez l’habitant, le prix sera entre £400 et £600 en fonction de la zone et de la chambre (taille, lit simple ou double, meublée ou non…). De plus, Cambridge est une ville très prisée, des milliers d’étudiants s’y installent chaque année donc soyez vigilent sur internet. Chaque année de centaines de personnes se font avoir, pensent avoir trouvé la bonne affaire, envoient de l’argent depuis leur pays, arrivent à Cambridge et se retrouvent à la rue parce que le logement n’existe pas. Et dans ce cas là, il n’y aucun moyen de récupérer votre argent, il est trop tard ! Je sais malheureusement ce que je dis car ça m’est déjà arrivé!

Les petites astuces pour mener à bien votre recherche:

– Définir les zones de recherche, Cambridge est divisé en plusieurs quartiers (CB1, CB2…), les prix et les logements ne sont pas les mêmes d’un quartier à l’autre.

– S’inscrire sur les sites, je vous conseille le site spareroom.co.uk parce qu’il est facile à utiliser, gratuit pour une inscription basique et il contient beaucoup d’annonces.

– Penser aux groupes facebook, on y pense pas assez souvent mais facebook est un bon outil de recherche de logement.

– Contacter plusieurs annonceurs, ne vous contentez pas d’envoyer un seul et unique message, il faut parfois envoyer une dizaine de demandes avant d’avoir une seule réponse positive (ou négative). Donc maximisez vos chances et envoyer en plusieurs.

– Se renseigner, l’annonceur donne souvent beaucoup d’information dans l’annonce mais assurer vous d’avoir tous les détails qui vous intéressent (taille, disponibilité, prix…)

– Avoir un vrai contact avec l’annonceur, de simples échanges par mails ne sont parfois pas suffisant. Pensez à faire un appel skype avec le propriétaire ou vos futurs colocataires. Histoire de vous rassurez et peut être de pouvoir visiter le logement depuis la France.

– Poser des questions, n’hésitez pas à poser tous les questions que vous voulez. Faites une liste avant l’appel ou envoyer autant de mails que vous le souhaitez. Après tout, vous allez vivre dans ce logement.

– Ne pas se précipiter, enfin ne vous jetez pas sur la première bonne occasion, prenez votre temps et prenez votre mal en patience. Il faut penser que vous êtes un parmi des milliers de jeunes à chercher un logement à la même période.

Se déplacer ? Une fois sur place, pour vous déplacer en ville ou pour aller au boulot, je vous conseille d’investir dans un vélo. La ville est très bien équipée pour les vélos, c’est le moyen de locomotion le plus rapide et le plus rependu. Il faut savoir qu’aux heures de pointes les bouchons dans le centre ville sont très fréquents. Donc même s’il fait froid, s’il pleut ou qu’il y a du vent, vous serez toujours plus rapidement rentré chez vous en vélo qu’en voiture ou en bus. Et en plus ça garde en forme ! 😉

Les stéréotypes anglais

En deux ans en Angleterre, les remarques du genre « tu manges des escargots » n’ont pas été rares. Mais j’ai pu moi aussi vérifier quelques stéréotypes anglais.

Tout ce que je peux dire c’est que pour la plupart d’entre eux sont vrais. Oui, les anglais sont polis au point de dire merci à chaque fin de phrase. Oui, ils aiment le foot, le rugby et la bière qui l’accompagne. Oui, ils boivent très souvent du thé, plusieurs fois par jour. Oui, la gastronomie anglaise n’est pas des plus reconnues. Oui, les anglais aiment nous détester et on leur rend bien. Oui, les anglaises aiment sortir avec très peu de textile qui couvre leur peau et ceci par n’importe quelle température. Et enfin, oui, ils ont de l’humour, particulier mais de l’humour. Mais je peux dire que non il ne pleut pas tous les jours. Certes, on est loin des journées ensoleillées que je connais dans le sud de la France mais le fait qu’il pleuve tous les jours est un mythe. Je vous conseille tout de même d’avoir toujours dans son sac une paire de lunettes et un parapluie 😉

Au fil de mois, je suis complètement tombée amoureuse de cette ville et je conseille à tout le monde d’y passer ne serait-ce qu’une journée. Si vous êtes à Londres et souhaitez découvrir une ville typiquement anglaise, Cambridge n’est qu’à quelques kilomètres.

Cécilia S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s